2009/04/05

Un ete un peu particulier

Je viens d'ecouter une interview que j'ai donne a Pierre Journel qui anime le PCC, un podcast qu'il realise lui meme chaque semaine depuis plus de 3 ans.
Je me faisais la reflexion suivante : "Qu'est ce que tu parles vite !"
Je n'avais pas pris conscience que parfois je vais a 200 a l'heure dans ma tete et donc dans mes paroles. Ca doit etre fatiguant, non ?
Faut dire que j'ai un sacre train de vie et que c'est un ete (voire une annee) un peu particulier et je ne dois pas etre facile a suivre.
Alors, je tente un resume pour ceux et celles qui ont rate quelques episodes.


Une ferme auberge derriere la tete
En debut d'annee, j'etais en pleine formation agricole pour donner une suite a mon projet de chambres et table d'hotes dans l'exploitation agricole familiale d'Anhaux.
La formation touchant a sa fin au mois de mai, j'ai fait mon dernier stage dans la ferme de mon pere. Nous avons fait les foins, j'ai passe de bons moments et j'ai ainsi valide ma formation en presentant finalement un projet de ferme auberge.
Normalement, je devrais obtenir mon BPREA (Brevet Professionnel Responsable d'Exploitation Agricole) dans le courant de cet ete.
Seulement voila, les soeurs Labeque, pour lesquelles j'avais enregistre une version du Bolero de Ravel avec la txalaparta et d'autres percussions basques, m'ont detourne vers une jolie aventure.


Un ete en musique
Cette annee, je renoue donc avec la musique.
J'ai commence par animer un stage de txalaparta en Juillet pour les eleves de l'ikastaldi (stage immersif de langue basque) d'Urepel.


Puis, le surlendemain, le premier concert avec les soeurs Labeque auquel on a participe avec le txalapartari Paxkal Indo et l'atabalari Fred Chambon s'est deroule a l'opera Berlioz de Montpellier dans le cadre du 25eme Festival de Radio France.

Comme ces photos de Marc Ginot le montrent, j'ai pris un pied terrible a chanter et a jouer de la txalaparta avec Paxkal devant une salle pleine avec 2000 personnes, c'etait genial !



Je suis redescendu de mon petit nuage en retrouvant le chemin de la cuisine. J'ai seconde mon cousin tout le mois de juillet dans son restaurant au col de Gamia a Bussunaritz.
Le restaurant n'ayant toujours pas de site internet, je vous recommande de venir gouter vous meme en ayant pris soin de reserver a l'avance... eh oui, ca a beau etre loin, un bon gueuleton, ca se merite.
A ce propos, j'y serai aussi en octobre 2009... amateurs de palombe rotie, n'hesitez pas !

Puis, j'ai repris un coup d'adrenaline lors du festival de piano de La Roque d'Antheron ou Katia et Marielle nous ont a nouveau donne la chance de faire le bis du concert apres avoir donne le bolero.
Voila la conque qui repercutait acoustiquement le concert.



Serveur aux fetes de Bayonne
Et comme ca ne suffisait pas, j'ai change encore de casquette l'espace de quelques jours ou j'ai plonge dans la folie des fetes de Bayonne.
Je travaillais en journee au Bar Francois, pres des halles, en plein coeur de la fete, cote grand Bayonne, c'etait super. Apres avoir bosse pas mal d'annees cote petit Bayonne avec ses hordes de festayres assoifes, ben, ca fait du bien de servir des gens civilises.
Apres le boulot, en soiree, j'ai rencontre les copains blogueurs du Carnet Bayonnais qui se preparait pour avaler un bon marmitako servi par les benevoles d'Estalgi.

J'en ai profite au passage pour me defouler sur une conque qui trainait par la.
Infatigable, je suis !


Bon, je fais le malin mais la, je suis assez creve. Alors, je vais me reposer avant d'attaquer le 3eme concert avec les soeurs Labeque pour la Quincena musical de Donosti et de m'envoler pour 3 semaines de vacances en Slovaquie.

Ah oui, j'oubliais...


Un Brevet de rando en septembre
Au retour de la Slovaquie, ou je vais faire pas mal de randonnee, je vais faire une semaine de stage de rando pour passer le Brevet Federal de la Federation Francaise de la Randonnee Pedestre.
Je vais rejoindre une partie de l'equipe ci-dessous et dans quelque temps, je creerai une association de rando a Anhaux pour emmener ceux qui le souhaitent sur les hauteurs du village.


J'avais commence les premiers stages l'an passe. J'ai continue a m'entrainer cet hiver comme le montre cette photo prise a Munhoa. Infatigable, je te dis !

A bientot !

10 commentaires:

Sabine a dit…

Thierry....tu me fatigues....

Morisdia a dit…

Envoie donc un petit recall en octobre pour la palombe, j'ai faim rien que d'y penser et un mail avec une adresse pour écouter ces concerts ?
Bonne bourre, @+

Pierre a dit…

Bonjour Thierry,

Mais oui tu parles vite mais c'était quand même une bien belle rencontre!

Merci d'avoir partagé une partie de tes passions avec moi.

Le jour où je prépare des vacances au Pays Basque, je te tiens au courant, c'est sûr!!

A+,

Pierre.

PS: ah oui, je fais le PCC chaque semaine depuis 4 ans et non pas 3. :-)

txita a dit…

Super TTirit? C'est quoi, ton secret?

Anonyme a dit…

Salut Ttirit,
Waoh ! Voilà un parcours époustouflant; Que de beaux moments !
Je te souhaite de continuer ainsi, avec le rêve et les rencontres pour carburant, sans aucun la meilleure énergie qui soit.
a+
jean de Kirikino Ilargian

cat a dit…

je te confirme tu parles vite :-) .. et sinon ce que je crois depuis toujours, c'est qu'il y a de bien belles rencontres qui finalement nous mettent définitivement sur la voie de notre désir .. et le tien est incontestablement la musique et quand on a un talent comme le tien, inutile de batailler, faut foncer !! bravo l'ami !

Ttirritt a dit…

Merci pour vos commentaires.

Sabine,
Tu as besoin de vacances, c'est ça ?

MorisDia,
Le premier concert a ete diffuse sur France Musique mais l'enregistrement qu'on a pris sur internet n'est pas terrible donc des que j'ai quelque chose, je te fais savoir.

Pierre,
Tu es le bienvenu au pays des basques. J'espere que je serai la quand tu viendras avec ta petite famille que je puisse vous faire visiter quelques endroits sympas.

Txita,
Je n'ai pas de secret... Je suis tombe dedans quand j'etais petit et... ah oui, je prend des tartines beurrees avec un peu de confiture maison tous les matins depuis ma tendre enfance, ca joue ca ?

Jean,
Merci pour ton message, en effet les belles rencontres me font beaucoup de bien et jusqu'a present, j'ai beaucoup de chance de ce cote la. Il ne me reste plus qu'a m'y mettre pour concretiser mon reve musical.

Cat,
Je vais foncer, je n'ai plus de doutes a present.
Merci pour tes encouragements.

jenofa a dit…

Pourquoi ti pars?
on est pas bien ici?

Prax a dit…

Fais gaffe de ne pas précipiter les vèlages si tu tournes à toute vitesse autour de ton futur troupeau !

Anonyme a dit…

Lire le blog en entier, pretty good