2008/11/07

E-colo

Une amie m'a envoyé un mail me vantant les mérites d'une nouvelle voiture
Je n'ai pas encore fini de payer le crédit de la mienne qu'elle est déjà dépassée, naif que je suis. L'avenir c'est de rouler végétarien bien sûr !
Bientôt, je m'y met et je vous raconte.
En attendant, en ce bel automne pluvieux, je continue à me rendre à la pompe alors que le prix de l'essence continue de baisser... On n'était pas en crise ? Il est fort l'Euro !!

Cette crise, j'y comprend rien. Par contre, je sens bien que c'est le bon moment pour revenir aux valeurs immuables comme la terre.
L'an passé, je m'y suis mis. Je me suis lancé dans le jardinage au grand damn de mon voisin Alphonse qui a vu péricliter mes plants de tomate en plein mois d'août. Débordé, j'étais.
Pourtant, je ne manquais pas de références. Grâce au potager facile, j'ai fait mon jardin... oui parce que par chez moi, on dit jardin quand on parle du potager, c'est le basque d'ici. Donc, j'ai fait mon premier jardin en vue de me lancer bientôt dans le jardinage bio avec des bonnes graines de Kokopelli. Je considère que cela fait partie de ma reconversion professionnelle.
Je souhaite ouvrir une table d'hôtes dans mon village natal à Anhaux et servir à mes futurs clients un maximum de produits de mon jardin et du verger familial.




Alors, après le jardin, pour continuer à travailler sur ce projet, je me suis intéressé à ma future maison. Les mauvaises langues n'ont qu'à bien se tenir, je confirme que je suis bien un terrien et non un artiste interstellaire.


Ma future maison sera-t-elle écolo, elle aussi ?

En fait, il s'agit de ma maison et aussi des futures chambres d'hôtes.
Pour ce faire, j'ai commencé par consulter les fiches ressources de Terre vivante.
Batir sain d'accord, mais comment ?
Une maison en paille ?
Une maison en pierre sèche ?
L'habitat écologique se démocratise, je peux même apprendre à construire ma maison tout seul (avec quelques amis, ça ira plus vite) grâce au collectif au pied du mur

Je peux aussi réaliser une maison écologique aidé par des fiches matériaux, des fiches métiers et une liste d'ouvrages spécialisés sur la bio-construction. Sans compter sur Ekopedia, l'encyclopédie pratique traitant des techniques alternatives de vie.

Habiter, c'est vivre en effet. L'habitat alternatif, c'est tendance, impossible de rater ça, tout le monde en parle et c'est même arrivé jusqu'à côté de chez moi : j'ai croisé l'autre jour une yourte à Bidarrai, une autre à Gamarte... et toutes ces maisons en bois.




En lisant la revue des ressources, j'ai également appris que le recours aux forets est à la mode aujourd'hui. Une petite cabane alors ?
Qu'en disent les activistes de Ma Cabane Mouvement Autogéré des Chercheurs(euses) en hABitats Autonomes, Novateurs et Ecologiques ?
Je n'ai pas encore tranché mais j'y travaille, rêveur, moi ?!



Terre à terre
Je me suis rendu au salon Construlan de Bilbao avec les artisans de Garazi et Baigorri pour en savoir plus.
Les énergies renouvelables sont à la mode, c'est indéniable. Oui mais quel source d'énergie privilégier ?
Les prédicateurs sont sortis du désert et j'ai découvert plusieurs religion.
L'éconologie démontre qu'il est possible de concilier économie(s), écologie et environnement.
Les adeptes des énergies réalistes quant à eux prodiguent moults conseils aux bricoleurs du dimanche.
Internet c'est rempli de petits Mc Giver qui filent pleins de bons tuyaux pour faire des économies d'énergie. Ok mais...


Quelle énergie dans ma future maison ?
Le vent ou le soleil ?

L'ADEME Aquitaine de Bayonne m'a filé pleins de fiches conseils pour installer les énergies renouvelables exonérées d'impôts sur ma future maison.
Je peux aussi auto-construire ou auto-installer mes plaques solaires puisque "Le solaire est à la portée de tous" me dit L'Association Pour la Promotion des Energies Renouvelables
Pfff....

J'ai regardé aussi du côté du chauffage. C'est important d'avoir chaud dans ma future maison. Comme, il y a des petits bois sur les terrains familiaux, je vais très certainement me réchauffer avec un poêle à bois. Comme dit mon père : "le bois, ça réchauffe doublement : quand on le coupe et quand on le brûle."

Ah... et puis faudra pas que j'oublie les dernières lumières éco-conso et puis...
Ils en parlent sur ce forum belge



L'eau dans ma future maison ?
Est-ce que je vais vivre en "eautarcie" ?
Vais-je plutôt remplacer mon chiotte classique par des toilettes à compost comme j'ai pu voir la cabane au fond du jardin quand j'étais petit ?
Je pourrais aussi opter pour le traitement de nos eaux grises et noires avec un filtre végétalisé par épuvalisation ou par lagunage.

Ah... et la piscine... une piscine !!! ah oui, une belle piscine mais pas n'importe laquelle : une piscine naturelle alimentée par un bélier comme on en voit encore à Banca.

Très instructif tout ça seulement, ça fait tellement d'informations.
Alors, dès que j'aurai fait des plans, je repartirai voir les charmantes conseillères du CAUE de Bayonne
Je vais aussi m'installer la toolbar ecolo info et la toolbar du batisseur ecolo sur mon navigateur firefox... histoire de me perdre un peu plus.

Et en attendant de faire les bons choix pour cette future maison, je nettoie tout l'appartement où je vis avec les recettes de Raffa, simple, efficace et... colo aussi.
Allez je te laisse, je vais aller m'essayer à la pêche à la mouche ou au mountainboard.
A bientôt !

6 commentaires:

cat a dit…

Un jour tu y arriveras à faire pousser de belles tomates bien juteuses et mures à souhait .. tu verras ! Et puis tu rouleras en voiture écolo ...

le Zèbre a dit…

En parlant jardinage bio : mes jolis lantanas sont régulièrement dévorés par de vicieuses cochenilles. Comme je n'aime pas trop les produits chimiques j'ai cherché...et le moyen le plus efficace apparemment c'est un lâcher de coccinelles.
Où je les trouve moi les coccinelles ?...

jenofa a dit…

Moi, ce qui m'a frappéE chez Thomas et Agnès, c'est qu'avant de commencer la maison, ils ont planté des arbres.
Ca, ça me fait fondre de tendresse.

jenofa a dit…

Pour le Zebre : Je sais qu'à une certaine époque, Jean-Christophe Natorp, à Baigorri, savait comment s'en procuer.
Tu peux toujours le contacter.
Mais moi, je me pose la question de savoir, même si j'apprécie énormément les lantanas,s'il est écologiquement important de batailler pour les sauver.
Dans le domaine de la décoration florale des maisons, il me semble primordial de rechercher les espèces les plus endémiques possibles, les plus rustiques, en tous cas, et si possible mellifères, pour apporter sa petite obole à la lutte pour la survie des abeilles, donc---- de la nôtre. J'adore les roses, mais pas un insecte sur elles---
Par contre, si tu favorises la pousse des cardères, des chardons, qui disparaissent à coup de campagnes d'éradication, tu fais de la résistance et tu fais la joie des Chardonnerets dont tu regardes avec délectation les acrobaties.

JON a dit…

La photo de ta maison en bois m'a fait souvenir celle de la mienne à Biarritz que les amis du CH connaissent bien puisqu'on s'y réunit .Je pourrais aussi te parler de l'eau chaude solaire puisque depuis 14 mois ma maison est à 80/ 90% eau chaude solaire avec 3 capteurs sur le toit Pour le jardin je peux te préter le livre sur la culture BRF (Bois raméal fragmenté) qui est révolutionnaire. Quand tu passes bers Biarritz prends contact 06 88 74 69 85 JON

JON a dit…

Pour le Zebre taper coccinelles sur Google il y a un boite qui peut expédier